Connectez-vous !
Créez votre compte !
Inscription à la newsletter
accueil  »  actualité
Le succès du RS Feva, le double à spi asymétriques pour ados, ne se dément pas
Photo DR
Photo DR
Publié le 19/07/2019
0 commentaires
redac
La rédaction Voile Légère :)
Il y a quelques jours, à l'occasion du Championnat de France Minimes qui se déroulait à Martigues, ce sont près de 80 coureurs qui ont régaté à couteaux tirés à bord de leurs RS Feva. Chaque année, le niveau progresse à mesure que le nombre de pratiquant sur ce petit dériveur augmente.

Un Championnat de France Minimes en flotte collective

Après 12 manches courues, c’est l’équipage mixte de la Nouvelle Aquitaine Alexandre Danti et Romane Binet qui termine sur la première marche du podium devant deux tandems normands du SNPH et de l’EMV Fécamp. Le niveau de jeu français grimpe sérieusement en RS Feva à quelques jours du Mondial en Italie où sept équipages tricolores sont inscrits.

Bateaux fournis par RS France, jeunes arrivés par le train ou à bord des mini bus des ligues, combinaisons et bottillons sous le bras : c’est le principe de la flotte collective initiée par la Fédération Française de Voile. Ainsi, sur ce Championnat de France 2019, 26 embarcations neuves aux couleurs de Banque Populaire ont permis de régater sur une flotte monotype où seul le talent des équipages a fait la différence.

Une fréquentation jamais vue sur ce dériveur depuis 2011

78 coureurs très exactement en RS Feva, c’est du jamais vu sur le championnat de France Minimes depuis la première participation du dériveur double en 2011. Cette année, le vivier de jeunes marins s’est étoffé et diversifié avec quatre équipages 100% féminins et 6 équipages mixtes sur les trente-neufs.

Le RS Feva a toute sa place à côté des autres séries. Il est devenu en quelques années la référence pour se former à la pratique de la voile en équipage.
Yves Léger, responsable du développement du RS Feva au sein de la FFVoile

Les entraîneurs eux-aussi y voient un support formateur et un tremplin pour le dériveur en double.

Le RS Feva et son spi asymétrique ajoutent de la complexité au maniement du bateau, au jeu de voile, à de vrais choix stratégiques, à une véritable lecture du plan d’eau. On commence à avoir une vingtaine d’équipages qui exploitent le bateau aux allures portantes vraiment correctement.
Yun, entraîneur au club de voile de Port-Blanc

Des champions de voile formés au RS Feva !

Hannah Diamond et Emily Nagel ont participé à la dernière Volvo Ocean Race à bord de Team Vestas pour la première, et Akzo Nobel pour la deuxième. Toutes les deux ont trusté les podiums internationaux en RS Feva il y a quelques années… Idem pour Margeritha Porro, championne du monde 2017 de 29er et James Peters, vice-champion du monde de 49er en 2017. Et la liste est longue…

Apprentissage de la course en équipage, réglages du spi asymétrique et stratégie fine au près comme au portant, le RS Feva offre les fondamentaux aux jeunes marins qui veulent poursuivre la compétition à haut niveau. Du 20 au 26 juillet à Follonica, 200 équipages participeront au Mondial RS Feva dont 7 équipages français. De quoi se frotter aux meilleurs internationaux, progresser encore et pourquoi pas briller dans le top ten.

» Business
#RS Feva
#2019
#Développement
commentaires
Plus de commentaires
Envie de participer à la conversation ?
Identifiez-vous ou créez un compte !