Connectez-vous !
Créez votre compte !
Inscription à la newsletter
accueil  »  actualité
Une alternative au téléphone pour les Mini
Photo DR
Photo DR
Publié le 17/05/2018
0 commentaires
redac
La rédaction Voile Légère :)
En passe de se voir imposer un téléphone satellite à bord lors des courses au large, la communauté des ministes avait manifesté son désir de voir perdurer le principe de courses sans moyen de communication. Une alternative, reposant sur l'utilisation d'une balise de tracking uniquement à des fins d'alerte, a donc été proposée par la Classe et acceptée par la FFVoile.

Il y a deux mois, les dirigeants de la Classe appelaient massivement au soutien contre les nouvelles règles de World Sailing concernant la course au large et l'imposition d'un téléphone satellite pour toutes les courses de catégorie 1. La soumission d'une alternative, associée au relai d'une large part de la communauté soutenue par des marins de renom, a porté ses fruits.

Le Conseil d'Administration de la Classe Mini s'est exprimé ce jour pour indiquer la dérogation obtenue et son expérimentation à venir :

Cher Adhérente, Cher Adhérent, Cher ami de la Classe Mini,

A la Suite de l’évolution des règles du World Sailing imposant d'embarquer un téléphone satellite pour les courses RSO1 (catégorie A pour la Classe Mini 6.50), nous avons formulé une demande de dérogation. Celle-ci étant en phase d'être refusée, vous avez réussi à montrer le soutien en masse de notre approche notamment grâce à vos partages sur les réseaux, nous vous en remercions.

Par ailleurs nous avons proposé une solution alternative à la FFVoile compatible avec la dimension de sécurité qui nous tient à cœur, tout en gardant intacte notre façon de naviguer. Il s'agit d'utiliser les balises de 'tracking' pour émettre et recevoir des messages textes bloqués vers la direction de course afin de qualifier une éventuelle situation de détresse et d'orienter au mieux les secours. Ces balises YB3 sont celles embarquées sur les Mini 6.50 lors des courses de catégorie A, ainsi que sur de nombreuses courses de catégorie B ou C.

Le Bureau Exécutif de la FFVoile a ainsi accepté notre demande de dérogation avec comme condition l'ajout d'une deuxième balise à bord afin de distinguer leur utilisation: une pour le positionnement du bateau, l’autre pour communiquer avec la direction de course uniquement en cas de détresse. Bien entendu, l'utilisation du système sera synonyme d'abandon ou de disqualification des courses qui sont toujours sans assistance.

Nous allons donc ajouter un deuxième tracker sur les Minis pour la course Les Sables-Les Açores-Les Sable 2018, lequel entraînera une augmentation des frais d'inscription d'une centaine d'euros par bateau. Pour la FFVoile, cela servira d’expérimentation afin de valider cette dérogation pour les années 2019 et à venir.

Nous vous remercions pour votre soutien dans notre démarche, et pour avoir relayé notre message. Vous nous avez permis de gagner en crédibilité au sein de la fédération et d'être écoutés afin de trouver une solution pérenne.

Nous espérons sincèrement que cette solution, qui nous permet de continuer la navigation sans téléphone satellite vous convienne à tous.

A très bientôt sur les pontons,

Le Conseil d'administration de la Classe Mini, Annabelle et Camille.

» Voile en général
#Classe Mini
#Téléphone satellite
#ISAF
#World Sailing
commentaires
Plus de commentaires
Envie de participer à la conversation ?
Identifiez-vous ou créez un compte !